es Español

Cohérence et complémentarité entre législation du travail et législation de la sécurité sociale

"Le contrôle parlementaire et le rôle moteur du Pacte de Tolède doivent être maintenus comme garantie maximale dans les réformes du système de sécurité sociale"

Le 12 janvier Fide soulevée lors de la séance du Cohérence et complémentarité entre législation du travail et législation de la sécurité sociale, de la Groupe de retraite, le débat sur la façon dont les réglementations du travail et de la sécurité sociale répondent aux exigences et aux besoins qui découlent des systèmes de protection sociale et les mécanismes utilisés pour ce faire.

A participé à la séance : Eva Maria Blazquez Agudo, professeur associé de droit du travail et de la sécurité sociale à l'Université Carlos III de Madrid ; John Huttes, Of counsel, Auren Abogados et Jésus Lahera Forteza, Professeur de droit du travail, Universidad Complutense de Madrid et Consultant Of Counsel d'Abdon Pedrajas. Modération de la session : Tomas Arrieta Carrillo, professeur honoraire à l'UCM et président de la Fondation AGE. Conseiller académique de Fide. Administrateur de la GT Pensions de Fide.

L'analyse de ces questions a été structurée en quatre parties:

I. Origines et relation traditionnelle, où la protection sociale naît et se construit dans des situations qui empêchent de travailler pour des raisons de santé, d'âge ou de décès. Longue période pendant laquelle la cohérence entre les deux législations est totale et exclusive : Soit vous travaillez -parce que vous avez la capacité de le faire- soit vous bénéficiez d'une protection -parce que vous ne pouvez pas travailler-. L'extension de l'incompatibilité de la protection avec le travail en règle générale est une conséquence logique d'une telle situation.

II. Nouveaux scénarios/nouveaux défis. L'évolution sociale et économique, l'apparition de nouveaux processus productifs et de nouvelles formes d'entreprise et d'organisation du travail (la technologie comme accélérateur), d'une part, et l'extension de l'espérance et de la qualité de vie, ainsi que la baisse de la natalité et de la vieillissement de la population d'autre part, imposent une redéfinition des buts et objectifs traditionnels. Les situations de besoin protégées par les allocations et les pensions se transforment ou se nuancent vers des définitions juridiques marquées par les critères du législateur.

III. La nécessité de réformes est ainsi posée à tous les systèmes de protection sociale –significativement aux pensions - dans les pays développés. L'emploi reste l'élément principal, bien qu'insuffisant, du financement de la protection. Ce fait, conjugué à la modulation des situations de besoin, va dans le sens d'une pleine compatibilité entre retraite et travail.

IV. Le cas espagnol. Le Pacte de Tolède est l'institution avec laquelle la réponse du système de sécurité sociale à ces défis est abordée. Le consensus parlementaire est son plus grand atout et, depuis des années, il est une réussite.

Le départ à la retraite de la génération des baby-boomers (1957-1977) dans les années à venir marque le scénario espagnol, qui reflète entre autres des taux d'activité et d'emploi des plus de 60 ans bien inférieurs à ceux des pays de l'UE.

La recommandation 12 du Pacte de Tolède préconise de redéfinir la relation travail/protection : « la coordination entre législation du travail et législation de la Sécurité sociale doit être renforcée au regard de l'objectif d'emploi des personnes âgées ». Sur la base de cette prémisse, nous analysons comment notre système juridique réglemente la compatibilité entre le travail et les avantages.

IV.1        Incapacité temporaire. Prestation incompatible avec le travail et cause légale de suspension du contrat de travail, caractérisée par une procédure complexe et atypique (administrations de santé autonomes d'une part et prestation financière de la Sécurité sociale d'autre part), avec peu de mécanismes d'action ou de contrôle des entreprises et, surtout, ce qui fait douter d'actes frauduleux ou de déviations.

Absence de mécanismes d'incitation au travail compatibles avec le traitement médical et/ou la réadaptation de la personne handicapée/malade et pas d'exigence préalable d'une tentative d'adaptation de l'emploi ou d'une mobilité fonctionnelle compatible avec l'état du travailleur.

IV.2        Veuvage. Pension à vie compatible avec le travail dans le domaine de la sécurité sociale, tandis que le droit du travail détermine la non-discrimination dans l'emploi en fonction de l'état civil. Sans remettre en cause la protection des situations de besoin, la réflexion sur le sens de la pension est posée, une fois réalisée la pleine insertion sur le marché du travail (notamment celle des femmes) et si la règle générale de compatibilité avec le travail et les revenus d'un rente viagère est adéquate dans le scénario actuel.

IV.3        Un handicap permanent. Performance économique avec différents niveaux de protection et différents degrés de compatibilité. La réglementation passe d'une compatibilité totale avec le travail d'Invalidité Permanente Partielle, à une combinaison complexe de facteurs -diminution de la capacité de travail, emplois qui ont causé l'invalidité, âge, révision éventuelle de l'invalidité et ses degrés...- qui, à partir de une incompatibilité générale avec le travail, elle est abaissée à la fois par la réglementation elle-même (emplois autres que ceux qui ont généré le handicap, compatibilité avec la capacité résiduelle...), et par des critères judiciaires.

Réglementation complexe et casuistique, marquée par un caractère provisoire, qui génère un grand conflit judiciaire. Confrontation de la protection par des pensions viagères et de la nécessité (et du mandat légal) de l'intégration des personnes handicapées dans le monde du travail. La législation du travail indique la non-discrimination due au handicap, la recueille comme cause de résiliation du contrat de travail et réglemente la promotion de l'emploi des personnes handicapées. Les mêmes réflexions de progressivité indiquées dans le cas de l'informatique sont possibles, en plus de la réservation éventuelle d'un emploi préférentiel pour les cas de récupération ou de réhabilitation. Il pourrait être envisagé si, en cas de compatibilité des prestations IP, les exigences applicables aux allocataires d'allocations de chômage seraient imposées aux bénéficiaires, afin qu'ils puissent participer à des actions d'orientation et de formation. Ainsi, leur requalification et leur réinsertion sur le marché du travail seraient recherchées, compatibles avec le maintien d'un droit partiel à leurs pensions.

IV.4        Retraite. Pension viagère avec compatibilité marginale avec le travail. Pour la législation du travail, elle est cause de rupture du contrat de travail, tandis que la discrimination fondée sur l'âge est interdite.

Difficulté à appréhender le régime général de compatibilité du fait de la multiplicité des chiffres : Hypothèses de préretraite (incompatible avec le travail) ; Ordinaire et différé (compatibilité avec des revenus non supérieurs au SMI) ; Actif (compatible avec le travail); Partielle et Flexible (compatible en proportion avec le travail à temps partiel).

Contradiction entre le régime légal de la Sécurité Sociale qui inclut la retraite comme un droit du travailleur exerçable librement et la retraite forcée inscrite dans certaines conventions collectives.

Enfin, et en relation avec l'objet de la présentation, les modifications de la dernière réforme (loi 21/2021) et le mandat du Pacte de Tolède ont été brièvement abordés.

Le respect adéquat de ce mandat a été pointé dans plusieurs dossiers (ceux visant l'allongement volontaire de la vie active), des doutes ont été soulevés quant au traitement des autres (retraite anticipée, veuvage des couples non mariés et retraite forcée dans les conventions collectives) et, évaluant positivement la participation des partenaires sociaux, il a été souligné que le contrôle parlementaire et le rôle moteur du Pacte de Tolède doivent être maintenus comme garantie maximale dans les réformes du système de sécurité sociale.

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.