es Español

créer une tendance

"Bien que le processus d'adhésion prenne des années pour remplir les critères, l'UE doit donner cet espoir aux Ukrainiens et à tous les Européens"

Tribune pour El Correo et Grupo Vocento

publié en papier et en numérique le 23 de juin.

La tendance est nécessaire pour pousser les mots, les concepts, les idées, les politiques et la politique. Créer une tendance est une action inhérente au tissage de rêves et au travail qui va avec pour les concrétiser.

Dans l'observation continue du politique pour mener une analyse capable d'entrevoir ce qui est à venir, identifier les vecteurs est essentiel.

Il est encore plus puissant que d'observer les tendances, c'est de les créer. Permettez-moi de lier la raison de cette colonne à différents problèmes actuels. Le Conseil européen débat cette semaine de la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE et des questions liées à la guerre, telles que l'approvisionnement en énergie et en gaz. Lors du sommet également, les chefs d'État et de gouvernement discuteront des résultats de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, de la réforme des traités et de la possibilité de convoquer une nouvelle Convention européenne. Ce serait le troisième après celui qui a rédigé la Charte des droits fondamentaux et celui qui a rédigé le projet de Constitution européenne (une grande partie de son contenu est versée dans notre traité actuel, le traité de Lisbonne). À mon avis, le plus important est d'avoir récupéré dans la Conférence le débat sur des questions à signification politique telles que la réforme des traités sur des questions clés pour le processus d'intégration européenne plongé dans le monde de la géopolitique. Avoir remis sur la table le mot Convention avec le mot constitutionnel. Ayant voté au Parlement européen pour son appel et appuyé sur le bouton oui. Je crois que la mission a été accomplie et qu'avec ce feu vert de nos eurodéputés, la démocratie représentative complétée par la démocratie participative a encore progressé. Je tiens également à souligner que les mots Convention et Constitution créent une fois de plus une tendance européenne, qui est là.

En ce qui concerne l'Ukraine en tant qu'État membre de l'UE, nous savons tous que le processus d'adhésion prend des années, parfois plus de dix, pour satisfaire aux critères et tests d'adhésion; avec les paramètres de valeurs, d'économie, de droits. L'Union européenne doit donner cet espoir aux Ukrainiens, doit porter au plus haut leur désir d'être européens. On peut aussi mettre le nom de créer une tendance à ce fait pertinent, allié aux valeurs européennes. En d'autres termes, bien que l'Ukraine ne puisse être membre tant qu'elle n'aura pas mis en œuvre des réformes fondamentalement conformes à l'État de droit, à la lutte contre la corruption et à la limitation du pouvoir des oligarques, l'octroi du statut de candidat ouvre une tendance liée dans ce cas à l'espoir que nous devons aux Ukrainiens. Vers l'Ukraine. Pour nous en tant qu'Européens.

Les élections en Andalousie ont également créé un courant politique ; dans ce cas, andalouse, espagnole et européenne. L'accent se trouve dans les mots que chaque candidat, chaque parti et chaque andalou a transmis avec leur vote. Aussi dans la manière de faire de la politique de chaque représentant et leur manière de s'adresser, et de respecter, ou non, les citoyens. La tendance pointe comme une boussole vers où un parti, une communauté autonome, un pays veut aller et va. Si nous regardons les élections andalouses, la boussole pointe vers un endroit qui n'est ni Nord, ni Sud, ni Est, ni Ouest. Certes, la boussole pointe vers tous les points cardinaux en même temps et, par conséquent, indique le lieu de rencontre et de réunion qui est le centre.

Je crois que la période difficile que traversent l'Espagne, l'Union européenne et le monde fait place à des questions importantes dans le labyrinthe et indique aux parties que les citoyens demandent stabilité, sérieux, cohérence, transparence, gestion, responsabilité, représentation . Les citoyens veulent une tendance mesurée, équilibrée et porteuse d'une politique concrète et utile.

Je crois fermement que l'Union européenne est capable de créer des tendances qui la rendent plus européenne. Si l'on cherche dans la politique l'ordre, la référence et le référent des institutions ; Si nous avons notre Constitution et le modèle constitutionnel européen comme guide, nous pourrons faire revivre des concepts qui impliquent des actions motrices qui, en elles-mêmes, régénèrent la vie démocratique et qui, le moment venu, deviendront une réalité.

Forger un consensus constitutionnel implique de redéfinir en permanence une politique soutenue et durable, ordonnée et capable. La politique ne doit pas être effervescente. J'aime que la politique palpite parce que cela signifie qu'elle est vivante ; qu'elle a une effervescence dans les moments et les instants, mais la politique dont nous avons besoin est celle qui viendra de la création d'une tendance stable du centre. La politique constitutionnelle est la clé de voûte, le voussoir central où se fonde la véritable politique constructive.

Susana del Río

Spécialiste de l'Union européenne. Directeur de Groupe de travail Convention pour l'avenir de l'Europe. Conseiller académique de Fide.

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.