es Español

Monnaie numérique publique (CBDC) et banques privées

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur WhatsApp
"Les protections des banques privées seront supprimées et des formules devront être trouvées pour que la transformation - ou la disparition - des anciens joueurs se fasse avec le moins de traumatisme possible."

Martin Wolf dans sa chronique dans FT »Il est maintenant temps d'adopter comme CBDC ”  Dans lequel il passe en revue presque toutes les questions du débat actuel, il dit que la grande question est de savoir ce que l'introduction de l'argent public numérique peut signifier pour les banques privées.

Il y est dit que les protections et garanties aux banques privées pourraient prendre fin et que le système financier serait reconfiguré sans ces protections.

Aujourd'hui, les propositions à l'étude n'envisagent pas la suppression des privilèges au moment de leur introduction et l'on songe même à introduire des limites à l'utilisation des CBDC, donc l'impact direct sur les banques devrait être très limité.

Il s'agit d'une position prudente qui permet la mise à disposition de la monnaie numérique publique dans les plus brefs délais de telle sorte que toutes les innovations dans les systèmes de paiement que les nouveaux prestataires privés introduiront avec les nouvelles technologies se fassent sur la base d'un système public et sécurisé. l'argent et n'ajoutent pas à l'instabilité que nous avons déjà avec la banque fractionnée.

Cependant, le scénario pointé par Martin Wolf finira par se dessiner à un moment donné. Les protections des banques privées seront supprimées et des formules devront être trouvées pour que la transformation - ou la disparition - des anciens acteurs se fasse avec le moins de traumatisme possible. .

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Monnaie numérique publique (CBDC) et banques privées
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

À propos de l'Auteur

Miguel A. Fernández Ordoñez

Miguel A. Fernández Ordoñez

Économiste d'État. Ancien gouverneur de la Banque d'Espagne et membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Il enseigne actuellement des séminaires sur la politique monétaire et la réglementation financière à l'IEUniversity.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Autres articles de cet auteur

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.