es Español

Comprendre – sereinement – ​​l'histoire des processus de racisation

"Le Forum des Cours d'Histoire a salué l'intervention du Professeur J.-F. Schaub, professeur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris)"

Le 19 avril dernier, nous avons célébré à Fide, dans le cadre du Forum Leçons d'Histoire : Hommes, faits et récits ; la séance sur Comprendre - sereinement - l'histoire des processus de racialisation

Le Forum des cours d'histoire a accueilli l'intervention du professeur J.-F. Schaub, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales (Paris). Son approche avait un profil pédagogique intéressant, dans le sens où il essayait de faire comprendre aux jeunes générations un phénomène dans lequel l'Europe elle-même baignait pratiquement depuis ses débuts en tant que société organisée. Il a souligné comment le jugement humain fonctionne et agit en fonction de ce qu'il perçoit par la vue, et que, par conséquent, il trouve dans la différence un premier critère pour catégoriser l'autre. Selon lui, cependant, il ne serait possible de parler de racisme comme concept historique opérationnel qu'au moment où les caractères -de toutes sortes- qui dérivent de l'apparence physique sont considérés comme héréditaires, typiques d'une «race». Il ne faut donc pas s'étonner que des sociétés telles que les européennes, historiquement articulées selon des principes différentiels (principalement : nobles et non nobles) aient accueilli d'autres formes d'opposition binaires, formes qui ont acquis au fil du temps un profil trinitaire que les le dessert a fini par prévaloir, notamment dans les sociétés ibériques. A côté des nobles (de « race ») et des non-nobles, les « anoblis » apparaissent ; au libre et à l'esclave l'affranchi était uni ; le fils légitime était attaché au fils légitime et au bâtard ; etc. Chacune de ces combinaisons implique la présomption d'une « tache » qui se perpétue, et que seule l'avènement de la pensée libérale a permis à l'Europe de se débarrasser d'un tel préjugé.

Lecture recommandée:

SCHAUB, JF et SEBASTIANI, S. (2021) Race et histoire dans les sociétés occidentales (XV-XVIIIe siècle)

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.