es Español

Groupe de travail

Future conférence Europe-médiation

Parce que?

Face à la perspective de la Conférence sur l'avenir de l'Europe (2020-2022) promue par l'Union européenne, un groupe de professionnels et d'intellectuels liés au Fondation pour la recherche sur le droit et les affaires (Fide), motivés par la «célébration fructueuse du dialogue avec les citoyens» et en tant que membres du société civile organisée, ont décidé de collaborer au Agora des citoyens.

A cet effet, dans le cadre des thèmes retenus dans le cadre de Valeurs, démocratie et transformation numérique, «La médiation a été choisie comme modèle pour le XXIe siècle en matière de règlement pacifique des différends». A cet effet, la spécialisation des membres de ce groupe de travail sur les questions liées à la médiation et l'engagement que Fide a pris avec la création du Centre de médiation Fide (CMF).

  1. Principes philosophiques sur lesquels se fonde la médiation
  2. Avantages du modèle de médiation
  3. Le concept de "souveraineté de la citoyenneté" dans l'exercice de la médiation
  4. La médiation comme proposition de règlement des différends pour le XNUMXe siècle
  5. L'impact de la médiation sur la société dans son ensemble
  6. FIDE et les instruments de promotion de la médiation.

publications

La médiation comme système de résolution des conflits au XXIe siècle

Face à la perspective de la Conférence sur l'avenir de l'Europe (2020-2022) promue par l'Union européenne, un groupe de professionnels et d'intellectuels liés au Fondation pour la recherche sur le droit et les affaires (Fide), motivés par la «célébration fructueuse du dialogue avec les citoyens» et en tant que membres du société civile organisée, ont décidé de collaborer au Agora des citoyens.

A cet effet, dans le cadre des thèmes retenus dans le cadre de Valeurs, démocratie et transformation numérique, «La médiation a été choisie comme modèle pour le XXIe siècle en matière de règlement pacifique des différends». A cet effet, la spécialisation des membres de ce groupe de travail sur les questions liées à la médiation et l'engagement que Fide a pris avec la création du Centre de médiation Fide (CMF).

Le groupe de travail Fide formule ce qui suit les propositions:

Prénom: L'autonomisation publique et privée de la médiation en tant que système de résolution des conflits car elle favorise la cohésion sociale et permet aux États de libérer des ressources judiciaires.

Deuxièmement: La création d'un cadre réglementaire commun au niveau européen qui permet le développement de la médiation dans le champ le plus large possible, y compris non seulement les conflits civils ou commerciaux, mais aussi les conflits de droit public.

Troisième: Étude d'impact sur la législation européenne permettant aux États membres d'adhérer conjointement à la convention de Singapour.

Trimestre: Intégrer dans la législation européenne une révision de la directive sur la médiation qui permet le développement de la médiation numérique.

Cinquième: Tous les professionnels du droit doivent connaître le processus de médiation, depuis les études universitaires des professions juridiques pour l'intégrer dans leurs conseils comme moyen approprié de résoudre certains conflits et acquérir les compétences nécessaires pour y participer.

Vendredi: Il est nécessaire de développer des institutions et des professionnels hautement qualifiés pour la fourniture du service de médiation. La contribution de l'Administration, des entreprises, des institutions et des citoyens sera déterminante à cet égard.

Septième: Incorporant la forme de résolution de conflits par les entreprises, et notamment la médiation, entre les rubriques pouvant être incluses dans les informations non financières des comptes annuels des sociétés.

Huitième: L'incorporation dans les règles de procédure des conséquences économiques potentielles pour les parties qui n'assistent pas à la médiation de bonne foi avant le processus (ou pendant celui-ci).

Ils ont participé à ce groupe de travail: 

  • Francisco Alarcon, Fondateur, actuel directeur et médiateur du Business Mediation Center, Guayaquil. Membre du Conseil des Régents de l'Université Casa Grande, Guayaquil.
  • Rachel Alastruey, Magistrat. Fondateur du Groupe européen des magistrats pour la médiation. Professeur associé à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone. Membre de la commission technique du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Manuel Diaz Banos, Avocat au Département Contentieux et Arbitrage de Cuatrecasas. Médiateur accrédité par la CEDR. Secrétaire général du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Juan Manuel de Faramiñan, Professeur (professeur émérite) de droit international public et relations internationales à l'Université de Jaén, titulaire de la Chaire Institutions Jean Monnet et droit de l'Union européenne.
  • Ana Fernandez Tresguerres, Notaire de Madrid. Membre titulaire de l'Académie royale de jurisprudence et de législation d'Espagne. Membre du Conseil académique de Fide. Membre de la commission technique du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Carlos Gutierrez, Directeur du contentieux chez Siemens Gamesa Renewable Energy SA Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Clifford Hendel, Fondateur de HENDEL-IDR. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Cristina Jiménez Savurido, Président de Fide. Magistrat en congé. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Maria Jose Lanchares, Avocat chez Lanchares Abogados SLP. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Marta Lazaro, Médiateur. Avocate. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Michel-Ange Malo, Administrateur de Cuatrecasas. Médiateur accrédité CEDR et membre du Chartered Institute of Arbitrators. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Caroline Revenge, Avocate. Médiateur accrédité par la CEDR.
  • Sergio Redondo, Corporate Legal Counsel chez Pinsent Masons. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Marivi Rodriguez, Médiateur commercial, fondateur de Compromiso de Mediación. Gérant de l'Association pour l'exercice de la médiation et de l'arbitrage, ASEMARB. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF).
  • Pedro Sangro, Associé du cabinet d'avocats Sangro & BLF Abogados, Secrétaire Général de Memora. Médiateur du Centre de médiation Fide (CMF)

 

Toutes les personnes qui ont participé à ce groupe de travail Fide, l'ont fait à titre personnel et non au nom des entités, bureaux, universités ou entreprises, où elles exercent leur travail professionnel, donc ces conclusions ne reflètent pas et ne pas recueillir les positions institutionnelles mais spécifiques de chacun des membres du groupe.

Directeurs de groupe

Manuel Diaz Banos

Avocat au Département Contentieux et Arbitrage de Cuatrecasas. Médiateur accrédité par la CEDR. Secrétaire général du Centre de médiation Fide (CMF).

Juan Manuel de Faramiñan

Professeur (professeur émérite) de droit international public et relations internationales à l'Université de Jaén, titulaire de la Chaire Institutions Jean Monnet et droit de l'Union européenne.

Carmen Hermida Diaz

Directeur général de la Fondation Fide. Responsable du Centre de médiation Fide (CMF)

Cristina Jiménez Savurido

• Président de la Fondation Fide. Médiateur accrédité CEDR
Coordination académique: Bethléem blanche

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.