es Español

Groupe de travail international

Le rôle clé de la médiation

Parce que?

El groupe de travail "Le rôle clé de la médiation", composé de professionnels du domaine de la médiation d'Espagne et d'Amérique latine, il a été configuré afin de réfléchir sur les avantages de la médiation et de la gestion des accords négociés, d'explorer l'expérience de professionnels d'autres pays hispanophones sur cette formule, et la nécessité de recourir à des mécanismes alternatifs de résolution des conflits qui évitent de recourir aux tribunaux, compte tenu de la saturation qu'ils connaissent actuellement.

Après la première phase d'étude du GT (2020), il a été conclu que, bien que la médiation en Amérique latine et en Espagne soit généralement suffisamment réglementée, son utilisation pour résoudre les litiges commerciaux reste assez limitée. Cela est probablement dû à des facteurs culturels ou à un manque de promotion.  

C'est pourquoi la deuxième phase (2022) de l'étude du GT sera chargée d'évaluer et de déterminer quels sont les facteurs qui limitent le recours à la médiation par les entreprises et les professionnels. A cet effet, nous avons élaboré une enquête destinée aux chefs d'entreprise ainsi qu'aux autres professionnels liés à la médiation (avocats de cabinets d'avocats, avocats dans la maison, médiateurs, juristes, professeurs et universitaires liés à la médiation). 

Les résultats de l'enquête nous fourniront plus de clarté sur le contexte dans lequel la médiation se développe ; c'est-à-dire : (i) l'étendue de l'utilisation de la médiation dans les différents pays (dans quelle mesure est-elle utilisée) ; (ii) quelles sont les raisons pour lesquelles la médiation n'est plus utilisée ; et (iii) ce qui manque pour que les entreprises se sentent en sécurité pour recourir à la médiation. 

La pandémie mondiale causée par le coronavirus a contraint les gouvernements à adopter une série de mesures extraordinaires pour gérer la grave crise sanitaire à laquelle les pays sont confrontés. Ces mesures ont généralement consisté à confiner la population pour tenter de réduire le taux d'infections et de ne pas effondrer les infrastructures de santé, ainsi que de restreindre drastiquement toutes les activités considérées comme non essentielles.

Nous assistons à une situation sans précédent dont les conséquences sociales, économiques et juridiques nous accompagneront pendant longtemps.

La forte contraction de la demande forcée par les circonstances affecte gravement la capacité de nombreuses entreprises à respecter leurs obligations, les plaçant devant l'impossibilité de continuer à respecter leurs contrats ou la nécessité de les modifier ou de suspendre temporairement leur exécution, tout en maintenant l'exceptionnel. situation que nous vivons.

Tant les instances dirigeantes de la justice que des cabinets d'avocats se préparent à l'avalanche de poursuites liées aux contrats affectés par les mesures adoptées à la suite de l'urgence sanitaire annoncée à l'horizon.

Domaines d'analyse

Analyse comparative de la législation de certains pays d'Amérique latine sur les mécanismes de conciliation et de médiation

Des canaux de communication, de diffusion et des mécanismes plus adaptés permettant aux entreprises de savoir comment la médiation se développerait dans la pratique.

Représentation des clients en médiation et rôle de l'avocat

publications

Phase 1

Conclusions Groupe de travail international Le rôle clé de la médiation

Dans la 1ère phase, sous la direction de Carlos Gutierrez, Chief Litigation Officer chez Siemens Gamesa Renewable Energy, SA Une analyse comparative de la législation de certains pays d'Amérique latine sur les mécanismes de conciliation et de médiation a été réalisée, identifiant les différences et les similitudes qui nous permettront ultérieurement de faire des propositions pour promouvoir l'utilisation de ces mécanismes. mécanismes. Les législations analysées sont celles de l'Équateur, du Mexique, du Pérou, de l'Argentine, du Chili, du Panama, de l'Uruguay, de la Colombie, du Brésil, du Paraguay, de l'Espagne et du Royaume-Uni.

Phase 2

ETUDE : Recours à la médiation. Analyse et défis.

La deuxième phase (2022) de l'étude du GT sera chargée d'évaluer et de déterminer quels sont les facteurs qui limitent le recours à la médiation par les entreprises et les professionnels. A cet effet, nous avons élaboré une enquête destinée aux chefs d'entreprise ainsi qu'aux autres professionnels liés à la médiation (avocats de cabinets d'avocats, avocats dans la maison, médiateurs, juristes, professeurs et universitaires liés à la médiation). 

Membres:  

  • Francisco Alarcón Alcivar, Fondateur, actuel directeur et médiateur du Business Mediation Center, Guayaquil.
  • Brianna Canorio, Arbitre au Centre d'Arbitrage de la Chambre de Commerce de Lima. Directeur Académique du GT.
  • Maria Jose Lanchares, Avocate. Partenaire fondateur, Lanchares Abogados.
  • Michel-Ange Malo, Conseiller de Cuatrecasas.
  • Philippe Brias Pavan Silveira Avocat de Banco Itaú BBA SA.
  • Caroline Vengeance, Médiateur accrédité auprès de la CEDR.
  • Pierre Sang, Administrateur du cabinet Sangro & BLF Abogados, Secrétaire Général de Memora.
  • Sheilah Vargas Soto, Collaboratrice Principale du Pôle Contentieux et Résolution des Différends du Cabinet Echecopar, associée à Baker & Mckenzie International.

Directeurs de groupe

Carlos J. Gutierrez

PHASE 1
Chief Litigation Officer chez Siemens Gamesa Renewable Energy, SA

Briana canorio

PHASE 2
Arbitre au Centre d'arbitrage de la Chambre de commerce de Lima
Coordination académique: Cynthia El Hindi

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.