es Español

Nouveau cycle de sessions : Réclamations dérivées de la COVID

"Nous avons organisé ce cycle à la suite des réclamations pendant le COVID-19 et des obligations qui ont été établies dans les mesures approuvées par les administrations publiques"

Nous sommes heureux d'annoncer ce cycle de sessions qui se déroulera sous la Direction académique de Rosa Vidal Monferrer, avocat d'État en congé. L'associé directeur Broseta Abogados, qui animera les trois sessions.

À partir de FIDE, nous avons organisé ce Cycle en fonction de la situation générée par la Covid-19 et les obligations qui ont été établies dans les mesures approuvées par les administrations publiques, car il y a de multiples conséquences de toutes sortes qui ont été dérivées et qui continuent à être dérivées dans le cadre de l'activité exercée dans presque tous les secteurs, même si certains d'entre eux sont plus touchés que les autres.

La situation générée a donné lieu à la déclaration de deux états d'alarme, des mesures sans précédent en Espagne et pour lesquelles il n'y avait aucune expérience dans leur application et qui actuellement, après deux ans depuis la déclaration du premier état d'alarme le 14 mars 2020, nous envisager de faire réflexion d'un point de vue juridique, une fois qu'on s'est éloigné de l'origine.

Les mesures adoptées par les différentes administrations publiques ont été très différentes selon le moment de la pandémie et la zone territoriale touchée. Leur l'applicabilité a également affecté différemment au secteur des entreprises selon les secteurs étant donné que les mesures ont été différentes selon les secteurs concernés.

Pour cette raison nous proposons un cycle de trois séances avec le contenu et les intervenants suivants :

1ère session : 19 mai : Responsabilité Patrimoniale des Administrations Publiques (Barcelone).

Objectifs de la séance :

En premier lieu, et du point de vue des fondements de la réglementation de l'état d'alerte lui-même (loi organique 4/1981, du 1er juin, sur les états d'alerte, d'exception et de siège), son article 3.2 établit l'obligation d'indemniser pour les dommages qui peuvent survenir à la suite de l'application des mesures qui peuvent être adoptées dans chacun des chiffres envisagés par la loi susmentionnée.En outre, il convient de préciser que bon nombre des règlements émis, en particulier dans le cadre de la deuxième état d'alerte, sont en cours d'annulation à la suite de la déclaration d'inconstitutionnalité dudit cadre d'anormalité sociale.

En vertu de cette disposition, ainsi que de la déclaration d'illégalité qui s'opère déjà du fait de l'effet "d'entraînement" des déclarations d'inconstitutionnalité des règles de couverture des états d'alerte, le cadre de la responsabilité administrative est fondé Il est configuré avec un caractère essentiellement objectif, et qui peut justifier les actions potentielles qui peuvent être exercées, entre autres, les suivantes :

– Actions de responsabilité de l'Administration à la suite des décisions de fermeture qui affectent tous les secteurs qui ont été fermés soit définitivement soit par sections.

– Actions dérivées de la mise à disposition obligatoire de certains logements pour les soins de santé Covid-19.

– Actions dérivées du plan de désescalade.

Intervenants : Rafael Fernández Valverde, Juge de la Cour suprême y Ramón Terol Gomez, Professeur de droit administratif à l'Université d'Alicante

S'INSCRIRE SESSION 1 >>>

2e session : 7 juin : Responsabilité contractuelle des administrations publiques (Madrid)

Objectifs de la session:

Des mesures telles que les actions de responsabilité de l'Administration à la suite des décisions de fermeture qui affectent tous les secteurs qui ont été fermés soit définitivement soit par sections, actions dérivées de la mise à disposition obligatoire de certains logements pour l'attention Covid-19 santé et actions dérivé du plan de désescalade ; et le déroulement réel des événements, ont eu un fort impact économique sur les entreprises contractantes.

Le but de cette session est de proposer les moyens de revendiquer avec succès le rééquilibrage économique des contrats susmentionnés, pour lesquels seront abordées les dispositions contenues à cet égard dans l'article 34.4 du décret-loi royal 8/2020 du 17 mars. mesures urgentes pour faire face à l'impact économique et social du COVID-19, ainsi que les possibilités qu'offrent, en général, les réglementations sur les marchés publics. Et après la première période d'état d'alerte, l'application du chiffre du rééquilibrage économique concessionnel réglementé dans les législations successives sur les marchés publics est proposée.

Intervenants : Francisco Carmena, Secrétaire général technique du Ministère de la Santé de la Communauté de Madrid et Gerardo García-Alvarez, Professeur de Droit Administratif à la Faculté de Droit de l'Université de Saragosse.

S'INSCRIRE SESSION 2 >>>

3e session : 28 juin – Application de la responsabilité des administrations publiques par secteurs (Madrid)

Objectifs de la séance :

Pour terminer le Cycle, nous conclurions par une session où nous discuterons du comportement de l'institution de la responsabilité patrimoniale appliquée aux différents secteurs qui ont été les plus touchés, tels que le secteur de la santé, le secteur des transports, le secteur hôtelier, etc.

Intervenants : Pablo Hernandez, Directeur du Département Juridique de Ribera Salud, Henri Sanchez, Directeur Juridique d'Avanza et Miguel Angel González Barona, avocat et secrétaire général technique Andemar CV (Association des entrepreneurs de machines récréatives de la Communauté valencienne).

S'INSCRIRE SESSION 3 >>>


Lieu de fête: Les séances se dérouleront en format présentiel. La première séance se déroule en présentiel Barcelone (Avenida Diagonal 444, 4ème étage) et les deuxième et troisième sessions de la Siège social Fide chez COAM (c/Hortaleza 63, 2ème étage), Madrid.

Horaire: Les séances du cycle seront développées 15: 00 16 à: heures 30 (Heure de l'Espagne Péninsulaire, Îles Baléares incluses), avec un collation initiale de 14h15 à 15h00.

Méthodologie: La dynamique de tenue de la session respectera le système habituel de Fide ainsi que la participation et l'interaction des conférenciers et des participants, apportant exclusivement les changements nécessaires à sa célébration en face à face.

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.