es Español

Nationalisme, populisme et identités :
défis contemporains

La Fide présente son Congrès international II sur Nationalisme, populisme et identités : défis contemporains

4, 5 et 6 avril 2022

Jesus College, Université d'Oxford

Objectifs

L'objectif de ce congrès est de rassembler un groupe de professionnels ayant une grande expérience des sujets proposés à la délibération (voir ci-dessous) afin que, de perspectives différentes, en s'appuyant sur des zones de connaissances et savoir-faire de plusieurs pays, discussions et analyses approfondies des problèmes peuvent avoir lieu. En fin de compte, les groupes de travail formuler un ensemble de conclusions et de recommandations à publier et à diffuser auprès des décideurs, des organisations, des industriels et des experts en vue de leur examen par les autorités compétentes.

Directeurs du Congrès

Cristina Jimenez

Président de la Fondation Fide

Christophe Muttukumaru

Président du Conseil Académique International de Fide

Le Congrès est guidé par les conseils stratégiques de Conseil académique international de la Fide.

GROUPES DE TRAVAIL ET PANELS DU CONGRÈS

Le thème général du congrès est Nationalisme, populisme et identités : défis contemporains. Dans le contexte mondial, la croissance du nationalisme et du populisme est l'un des plus grands défis auxquels sont confrontés non seulement l'Europe, mais aussi l'Amérique du Nord et du Sud et l'Asie-Pacifique. Cela peut être une force destructrice si cela signifie que les États se replient dans un état d'esprit isolationniste et s'éloignent des solutions multilatérales efficaces aux problèmes transfrontaliers perçus.

Le nationalisme est une forme de politique identitaire et ne doit pas être considéré comme toujours une force négative. Cependant, la tendance croissante au nationalisme radical et à son tour au populisme exclusionniste, même présenté comme du nationalisme, constitue un défi majeur à la démocratie et à l'État de droit. Le populisme peut saper la confiance dans les institutions et susciter l'intolérance au sein de la société. Dans le contexte européen, et en plus du contexte international plus large, il existe des tendances populistes spécifiques et inquiétantes dans l'UE et l'attention de l'UE s'est inévitablement tournée davantage vers un certain nombre de défis internes qui pourraient constituer un défi sérieux pour les objectifs centraux de l'UE et son adhésion aux droits fondamentaux.

Une forme de nationalisme ou de politique identitaire est également perceptible dans le mouvement en Europe pour des pouvoirs plus déconcentrés ou pour la sécession et l'indépendance. Une question connexe est de savoir si les opportunités pour les administrations décentralisées sur la scène internationale pourraient fournir une alternative dynamique à l'indépendance, que ce soit à elles seules ou en conjonction avec des mesures purement nationales ou sous-régionales.

Enfin, la pandémie de Covid-19 a entraîné la plus grande crise économique et sanitaire depuis 100 ans. Au sein de l'UE et au-delà, les pouvoirs d'urgence ont été utilisés pour fermer unilatéralement les frontières et restreindre la circulation des personnes au motif de la protection de la santé publique. Les problèmes liés aux plans de sauvetage de l'UE liés au Covid-19 mis en évidence lors de la réunion du Conseil en juillet 2020 ont révélé de graves failles dans la solidarité de l'UE, amenant certains commentateurs à s'interroger sur l'avenir du projet européen commun.

Le congrès est organisé sous les sujets de discussion, Pour qui groupes de travail d'experts pertinents ont été organisés pour rédiger les documents pertinents.

Groupe de travail A

Nationalisme et populisme au niveau national

Le thème général du congrès est Nationalisme, populisme et identités : défis contemporains. Dans le contexte mondial, la croissance du nationalisme et du populisme est l'un des plus grands défis auxquels sont confrontés non seulement l'Europe, mais aussi l'Amérique du Nord et du Sud et l'Asie-Pacifique.

Groupe de travail B

Questions constitutionnelles, juridiques ou de gouvernance dans le contexte du nationalisme

Groupe de travail C

Défis pour l'UE :
Politiques d'externalisation des réfugiés : nationalisme et humanitarisme

Groupe de travail D

Le nationalisme dans le contexte de la pandémie de Covid 19

Groupe de travail E

Nationalisme, populisme et économie

  1. Sous-groupe 1 : Mondialisation et populisme
  2. Sous-groupe 2 : L'avenir du projet de l'UE
  3. Sous-groupe 3 : Populisme et inégalités

Le Congrès couvrira les aspects de populisme en Amérique du Sud, où il y a eu des appels de fonds inattendus pour faire face aux effets de COVID-19.

Le Congrès couvrira également d'autres questions transversales, en utilisant des panels indépendants sur les questions d'environnement et de changement climatique, avec une référence spécifique aux résultats de la Conférence des Parties (COP) 26 en novembre 2021 à Glasgow, et sur la désinformation et la liberté d'expression dans les sociétés démocratiques modernes.

PARTICIPANTS AU CONGRES

Amis constructifs (membres de l'IAC qui travaillent en étroite collaboration et fournissent directement des conseils stratégiques aux groupes de travail)

  • Rosario Cospedal García, Directeur général de la génomique.
  • Frédéric Jenny, Département d'économie, ESSEC Entreprises. Co-directeur du Centre européen de droit et d'économie.
  • Jorge Padilla, Directeur général principal et responsable de Compass Lexecon EMEA.
  • Marie-Pierre Rey, Directeur de l'unité de recherche Sorbonne « Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe », professeur d'histoire moderne à l'Université Panthéon-Sorbonne, et spécialiste des relations russo-européennes.
  • Derrick Wyatt QC, Professeur émérite de droit à la Faculté de droit de l'Université d'Oxford, membre émérite de St Edmund Hall, Oxford, et ancien membre de Brick Court Chambers, Londres.

Coordinateurs et membres des Groupes (A compléter)

  •  Jésus Almoguera, Avocat chez J. Almoguera Abogados. Spécialisé en arbitrage, contentieux corporatif et financier complexe et restructuration. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Hermenegildo Altozano, Associé en charge de la practice énergie et ressources naturelles du bureau madrilène de Bird & Bird. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Mariano Bacigalupo, Membre du conseil d'administration de l'Autorité espagnole de la concurrence et de la réglementation (CNMC). Professeur de droit administratif à l'Université ouverte espagnole (Universidad Nacional de Educación a Distancia, UNED). Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Stefania Baroncelli, Professeur ordinaire titulaire, Droit public et de l'Union européenne, Université libre de Bozen / Bolzano.
  • Senen Barro, Directeur scientifique du CiTIUS-Centre de recherche en technologies intelligentes de l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Maria Pilar Canedo, Conseiller de la Commission Nationale des Marchés et de la Concurrence.
  • Sonsoles Centeno Huerta, Chef du service juridique près la Cour de justice de l'Union européenne, ministère des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la coopération, Espagne.
  • Enrique Chamorro, Associé au sein du département M&A et Private Equity de DLA Piper. Collaborateur avec le Comité DLA Piper d'Amérique latine.
  • Amanda Cohen, Juge principal spécialiste du Conseil général de la magistrature en matière commerciale. Conseiller au Ministère de la Justice en matière commerciale au niveau national et international. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Manuel Conthé, Arbitre indépendant.
  • Miguel de la Mano, Vice-président exécutif du bureau bruxellois de Compass Lexecon.
  • Francisco de la Torre, Inspecteur des impôts.
  • Federico de Montalvo, Président du Comité espagnol de bioéthique, IBC UNESCO.
  • Marguerite du Val, Chercheur scientifique au CSIC, chef du groupe d'immunologie virale au Centre de biologie moléculaire Severo Ochoa (CSIC-UAM), membre du comité consultatif d'experts sur les vaccins de la Communauté de Madrid.
  • Rafael Dominguez Olivera, Avocat d'État et actuellement chef du service juridique du ministère des Transports, de la Mobilité et de l'Agenda urbain d'Espagne. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Joaquín Echanove, Associé dans la pratique Corporate de DLA Piper au bureau de Madrid.
  • Juan Espinosa, Partenaire chez Silverback Advocacy.
  • Gabriele Gagliani, Conférencier et chercheur en droit international, professeur adjoint, Faculté de droit de l'Université Case Western Reserve, Cleveland, États-Unis, consultant international en droit économique international.
  • Paula Garcia Andrade, Professeur spécialisé en droit de l'UE, qui a beaucoup travaillé sur les politiques migratoires de l'UE, Universidad Pontificia Comillas, Madrid.
  • Cecilia García-Peñalosa, Chargé de recherche senior au GREQAM (Aix-Marseille Université) et au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).
  • Maria Garrot, Professeur agrégé de droit constitutionnel à la Faculté de droit de l'Université Complutense de Madrid.
  • Daniel Innerarité, Professeur de philosophie politique et sociale, chercheur IKERBASQUE à l'Université du Pays Basque et directeur de l'Institut pour la gouvernance démocratique. Il est chargé de cours à temps partiel à l'Institut universitaire européen de Florence.
  • Fernando Irurzun Montoro, Associé en charge de la pratique Contentieux et Règlement des litiges chez Clifford Chance Espagne.
  • Gabriel Lopez Serrano, Avocat et directeur des affaires gouvernementales chez Microsoft.
  • Laurent Manderieux, Professeur de droit de la propriété intellectuelle à l'Université L. Bocconi de Milan, Italie. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Elisabetta Marafioti, Professeur agrégé de commerce et d'économie et directeur du centre de recherche, Université Bicocca, Milan Italie.
  • Juan Martínez Calvo, Associé chez Simmons & Simmons, bureau de Madrid, dont la pratique est axée sur les secteurs de l'énergie et des infrastructures, conseillant des fonds, des développeurs, des entrepreneurs, des prêteurs et des organismes publics.
  • Juan Mora-Sanguinetti, Économiste principal à la Banco de España-Eurosystem, où il est également membre élu du Comité national d'entreprise et président de l'Association des économistes. Membre du Conseil Académique de Fide.
  • Violeta Moreno-Lax, Lecteur en droit, fondateur du programme de droit de l'immigration, et co-fondateur et ancien co-directeur du Centre pour les affaires juridiques européennes et internationales (CEILA) à l'Université Queen Mary de Londres.
  • Rafael Morlanes Fernandez, Procureur de la République (Parquet de Madrid). Membre du Conseil Académique de Fide
  • Pierluigi Musarò, Professeur agrégé, Département de sociologie et de droit des affaires, Université de Bologne.
  • Ulla Neergaard, Professeur de droit européen, Université de Copenhague. Président de l'Association danoise de droit européen
  • Ramón Palacin, Associé gérant, EY Abogados.
  • Joe Perkins, Vice-président senior et responsable de la recherche chez Compass Lexecon basé à Londres.
  • Richard Pildes, Famille Sudler Professeur de droit constitutionnel, Faculté de droit, Université Ney York.
  • Kadambari Prasad, Vice-président de Compass Lexecon, basé à Londres.
  • Luis Ques Mena, Associé chez EY Abogados.
  • Juan Rivera, Directeur général principal, Communications stratégiques, FTI Consulting.
  • Daniel Rodriguez Bravo, Partenaire de CMS Rodriguez-Azuero, Bogotá, Colombie.
  • Teresa Rodriguez de las Heras, Professeur de droit commercial à l'Université Carlos III de Madrid.
  • Concha Serrano, Directeur des relations institutionnelles chez Pfizer SLU
  • Guillermo Serrano, Responsable des politiques publiques, Espagne et Portugal chez Facebook.
  • Claudia Tazreiter, Professeur en études sur l'ethnicité et les migrations, Institut de recherche sur les migrations, l'ethnicité et la société (REMESO) Université de Linköping, Département de la culture et de la société (IKOS). Auparavant professeur agrégé de sociologie à l'École des sciences sociales, Faculté des arts et des sciences sociales, UNSW (Sydney).
  • Julio Veloso Caro, Partenaire Corporate Finance : M&A & Fonds Privés.

Fide Conseil académique international (IAC)

  •  Reiko Aoki, Commissaire de la Commission japonaise du commerce équitable. professeur agrégé de
  • Économie à l'Université d'Auckland.
  • Rosario Cospedal García, Directeur général de la génomique.
  • Manuel Desantes, Professeur de droit international privé à l'Université d'Alicante depuis 1992 et membre [du conseil] du cabinet Elzaburu.
  • Javier Fernández-Lasquetty, Avocat et associé d'Elzaburu.
  • Frédéric Jenny, professeur émérite, Département d'économie, ESSEC Business School. Co-directeur du Centre européen de droit et d'économie.
  • Cristina Jiménez Savurido, Président et fondateur de Fide.
  • Christophe Muttukumaru, CB DL, avocat et président du Conseil académique international de Fide.
  • Jorge Padilla, Directeur général principal et responsable de Compass Lexecon EMEA.
  • Marie-Pierre Rey, Directeur de l'unité de recherche Sorbonne « Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe », professeur d'histoire moderne à l'Université Panthéon-Sorbonne, et spécialiste des relations russo-européennes.
  • Derrick Wyatt QC, Professeur émérite de droit à la Faculté de droit de l'Université d'Oxford, membre émérite de St Edmund Hall, Oxford, et ancien membre de Brick Court Chambers, Londres.

ADMINISTRATEURS:

  • Cristina Jiménez Savurido, Président et Fondateur, Fide
  • Christophe Muttukumaru, CB DL, avocat. Anciennement General Counsel, UK Department for Consultant, Eversheds Sutherland (International) LLP. Membre du Conseil Académique de la Fondation FIDE et Président du Conseil International de la Fide.

COORDONNATEURS :

  • Victoria Dal Lago Demi, Coordinateur académique, Fondation Fide
  • Cristina Arribas Jiménez, Co-coordinateur, Fondation Fide

INFORMATIONS GÉNÉRALES:

  • Date et lieu: Le congrès se tiendra les 4, 5 et 6 avril au Jesus College d'Oxford.
  • Langue: Anglais.
  • Inscription gratuite: 800 €, comprenant les déjeuners, cafés et dîners pendant le Congrès, documentations, assistance et prise en charge pour les démarches liées à l'hébergement et au transport. Les membres Fide et les inscriptions Early-bird (avant le 31 décembre) peuvent bénéficier d'une remise de 5%.
  • Le voyage et les transferts à Oxford et l'hébergement ne sont pas inclus dans ces frais d'inscription.
  • Enregistrement: Fondation Fide (+34 91 435 92 ou fidefundacion@thinkfide.com)

CONTACTEZ-NOUS

Si vous souhaitez en savoir plus sur le congrès, son contenu ou si vous souhaitez participer, veuillez contacter Victoria Dal Lago (victoria.dallago@thinkfide.com) ou Cristina Arribas (cristina.arribas@thinkfide.com)

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.