es Español

Une conversation sur l'argent numérique

"Le drame de la monnaie numérique a trois acteurs : 1. La monnaie numérique publique (CBDC), 2. Les pièces stables et 3. Les dépôts bancaires, qui sont désormais la monnaie numérique massivement utilisée dans le monde."

Le drame de l'argent numérique a trois acteurs : 1. monnaie numérique publique (CBDC), 2. Stablecoins et 3. dépôts bancaires, qui est maintenant la monnaie numérique massivement utilisée dans le monde.

Monnaie numérique publique (CBDC) elle a l'avantage de ne pas provoquer d'effondrement des flux monétaires et permet de mettre en œuvre une politique monétaire directe.

Les Stablecoins peuvent jouer un rôle très positif tant que la réglementation exige que leurs réserves soient à 100% d'argent public. Sinon, elles conduiraient aux mêmes problèmes de dépôts bancaires, c'est-à-dire de risque de crise des flux monétaires, ainsi que de capacité à créer de la monnaie et donc de perturber gravement la politique monétaire.

L'effet le plus positif de CBDC et Stablecoins correctement réglementés, c'est qu'ils déclencheraient la libéralisation des services de paiement aujourd'hui accaparé par les dépôts bancaires.

Les dépôts bancaires ne pourront guère maintenir longtemps les protections et privilèges de l'État. La concurrence dans un marché libre exige des règles du jeu équilibrées dans lesquelles personne n'a de privilèges ou d'obligations différents des autres. Les caisses d'épargne et les banques commerciales devront se transformer en entités qui offrent leurs services en concurrence et sans soutien de l'État. Il est prévisible et souhaitable que l'Etat les aide dans ce processus de démonopolisation.

Tout cela -et plus- j'ai pu commenter une conversation très agréable avec José Carlos Diez.

On peut aussi le voir dans Youtube.

Si l'article vous a intéressé,

Nous vous invitons à le partager sur les réseaux sociaux

Une conversation sur l'argent numérique
Twitter
LinkedIn
Facebook
Email

À propos de l'Auteur

Miguel A. Fernández Ordoñez

Miguel A. Fernández Ordoñez

Économiste d'État. Ancien gouverneur de la Banque d'Espagne et membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Il enseigne actuellement des séminaires sur la politique monétaire et la réglementation financière à l'IEUniversity.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Contact

Remplissez le formulaire et une personne de notre équipe vous contactera sous peu.